Le Tonle Sap
& le village de Prek Toal

Couvrant 2 500 km2 pendant la saison sèche, mais atteignant 12 000 km2 au plus fort des inondations, le Tonlé Sap est le plus grand lac d’eau douce du Sud-Est asiatique. Un phénomène hydrologique unique, résultant du lien avec le Mékong, provoque l’inondation saisonnière d’une vaste plaine inondable autour du lac et de sa végétation particulière, généralement appelée « forêt inondée ».

L’UNESCO a inscrit le Tonlé Sap sur la liste des réserves de la biosphère en 1997, en raison de sa valeur écologique, économique, sociale et culturelle exceptionnelle.

Le Tonlé Sap est l’une des principales pêcheries d’eau douce au monde (captures annuelles de 300 000 tonnes). Il abrite également la plus importante colonie d’oiseaux d’eau de la région et est le théâtre de la plus grande récolte de serpents au monde (cinq millions d’individus par an !), principalement pour servir de collations aux crocodiles d’élevage. Trois millions de Cambodgiens dépendent directement des ressources du lac, les poissons fournissant 70% de leur apport en protéines.

En octobre 2015, Prek Toal a été désigné site Ramsar en raison de son importance mondiale pour la conservation.

La forêt inondée de Prek Toal a été désignée zone centrale (21 000 ha) de la Réserve de Biosphère UNESCO en raison de sa diversité botanique et de ses colonies d’oiseaux d’eau menacés.

De plus, en 2015, Prek Toal a été inscrit sur la liste des sites Ramsar, protégeant les zones humides d’importance internationale.

Techniques de pêche illégales et destructrices (pompage, pêche électrique, etc.), braconnage, réduction des zones de forêts inondées (défrichement pour l’agriculture, les feux, la coupe de bois de chauffage), plantes exotiques envahissantes (mimosa géant, jacinthe d’eau) convergent tous à appauvrir l’équilibre écologique et la biodiversité du lac.

Au-delà de ces menaces locales, les barrages hydroélectriques en construction sur le Mékong perturbent considérablement le cycle hydrologique du lac, tandis que de nombreux projets sur le Bas-Mékong bloquent la migration des poissons et la circulation des nutriments. Cela pourrait entraîner un épuisement massif de la productivité biologique du lac et conduire à une crise alimentaire majeure au Cambodge.

Plus récemment, l’utilisation massive de plastique à usage unique provoque une pollution inquiétante, aux impacts sanitaires et écologiques encore mal mesurés.

Par ses interventions et son approche, Osmose s’attaque à ces menaces au niveau local en initiant des changements dans les modes d’exploitation des ressources naturelles et en soutenant des moyens de subsistance alternatifs à la pêche. Les actions d’Osmose visent à réduire la dépendance des populations locales face au déclin des ressources naturelles tout en insufflant une prise de conscience des enjeux écologiques et menaces pesant sur le lac Tonlé Sap.

La réserve d’oiseaux

La forêt inondée de Prek Toal est le dernier site de reproduction pour une série de grands oiseaux d’eau dans toute l’Asie du Sud-Est. Il constitue un refuge d’importance internationale pour le Pélican à bec tacheté, les Tantales indiens et blancs, le Grand et Petit Marabout et l’Ibis à tête noire, toutes étant des espèces menacées à l’échelle mondiale. Ces espèces nichent en colonies denses réparties sur toute la réserve, entre octobre et juin. De plus, le sanctuaire abrite également le Pygargue à tête grise et le très rare et énigmatique Héliornis asiatique.

Les colonies, découvertes en 1994, étaient alors sérieusement menacées par une collecte massive d’œufs et oisillons. En 1996, on a estimé que 26,000 œufs et 3,000 oisillons avaient été prélevés. Ils étaient revendus dans les villages flottants comme une délicatesse et un changement du poisson quotidien. Depuis 2001, une équipe de gardes forestiers, constitué de villageois dont d’anciens braconniers a été mises en place par la Wildlife Conservation Society (WCS) avec l’appui d’Osmose. Cette équipe de conservation veille à la protection des colonies durant tout le cycle de reproduction et depuis, les effectifs ont progressé parfois de façon spectaculaire.

Les données qui suivent sont issues du rapport de WCS de 2013-2014. Un nouveau rapport avec des données à jour est attendu pour 2019-2020.

Nous avons sélectionné 9 oiseaux emblématiques de la réserve de Prek Toal.
Tous sont des espèces menacées.

Grand marabout

Le Grand marabout est la plus grande espèce de cigogne. Il mesure entre 145 et 150 cm de haut avec une envergure d’environ 2,5 mètres. Son alimentation est variée : grenouilles, reptiles, poissons, crustacés, gros insectes, jeunes mammifères et oiseaux. C’est aussi un charognard. L’effectif mondial est estimé à 800 à 1 000 individus adultes, et il ne subsiste plus qu’en Assam (Inde) et au Cambodge. Avec 150 à 200 couples à Prek Toal abrite la plus importante colonie nicheuse. Le Grand marabout est la cigogne la plus rare au monde. Il est en déclin et est classé espèce en voie de disparition dans le monde.

150cm
2,5m
grenouilles, reptiles, poissons, crustacés, gros insectes, jeunes mammifères et oiseaux
1000 individus dans le monde
150 à 200 couples à Prek Toal
En voie de disparition

Petit marabout

Le Petit marabout est une grande cigogne de 120 à 130 cm de hauteur et de plus de deux mètres d’envergure. Son régime alimentaire est similaire à celui du Grand marabout, qui lui est étroitement lié. L’effectif mondial est estimé à environ 5 500-10 000 individus adultes. Ce chiffre est en déclin, raison pour laquelle le Petit Marabout est classé dans la catégorie Vulnérable au niveau mondial (BirdLife International 2015).

120 à 130cm
>2m
grenouilles, reptiles, poissons, crustacés, gros insectes, jeunes mammifères et oiseaux
5500 à 10000
individus dans le monde
395 > 400 couples à Prek Toal
Vulnérable

Tantale indien

La Tantale indien a une hauteur de 95 à 100 cm. Son régime alimentaire est varié : grenouilles, reptiles, poissons, crustacés et insectes. Il occupe la partie continentale de l’Asie du Sud-Est et le sous-continent indien. L’effectif mondial est estimé entre 10 000 et 17 000 adultes et est en déclin. Il est donc classé dans la catégorie quasi-menacée au niveau mondial (BirdLife International 2015). En 2014, le nombre d’arbres à nids visibles était en diminution : 368 pour 479 en 2012.

95 à 100cm
>2m
grenouilles, reptiles, poissons, crustacés et insectes
10000 à 17000 adultes dans le monde
368 couples à Prek Toal
Quasi-menacé

Tantale blanc

Le Tantale blanc est très étroitement lié au Tantale Indien. Il mesure 92-97 cm de haut. Le régime alimentaire est varié : crustacés, amphibiens, poissons, reptiles et insectes. La majeure partie des effectifs mondiaux se trouve sur les côtes de Sumatra et de Java (Indonésie). Prek Toal est le seul endroit en Asie du Sud-Est où l’espèce se reproduit. L’effectif mondial de Tantale blanc est estimé à environ 1 500 individus adultes. En raison de l’accélération du déclin de l’espèce, il a été récemment classé espèce En Danger (BirdLife International 2015).

Pour le Tantale blanc, il est difficile de démontrer une tendance démographique claire à long terme. Cependant, il convient de noter que depuis 2012, les effectifs et le nombre d’arbres sur lesquels il a été trouvé en train de nicher sont environ deux fois moins nombreux qu’en 2010 et 2011. Bien que le nombre de nids enregistrés en 2014 ait légèrement augmenté.

92 à 97cm
>2m
crustacés, amphibiens, poissons, reptiles et insectes
1500 adultes dans le monde
En Danger

Bec-ouvert asiatique

Le Bec-ouvert asiatique est une cigogne relativement petite, mesurant à peine 70-80 cm. Le bec de cet oiseau est spécialement adapté pour ouvrir efficacement la coquille d’un escargot. On pense que l’effectif mondial est important et stable, voire en augmentation globale. L’espèce est donc classée dans la catégorie Préoccupation mineure mondiale (BirdLife International 2015).

Tendance des effectifs à Prek Toal:
Le nombre de nids du Bec-ouvert asiatique enregistré est passé de 688 en 2004 à 13 845 en 2010 et s’est stabilisé autour de ce chiffre. Le Bec-ouvert asiatique a, avec le Ahinga à ventre noir, montré l’augmentation la plus spectaculaire du nombre de couples nicheurs depuis le début du programme de conservation.

 

70 à 80cm
escargots
13845 nids à Prek Toal
Préoccupation mineure

Pélican à bec tacheté

Le Pélican à bec tacheté est un grand oiseau aquatique de 127 à 140 cm de longueur. En raison de leur bec et de leur méthode d’alimentation unique, le régime des pélicans est limité presque exclusivement aux poissons. On le trouve dans le sous-continent indien et en Asie du Sud-Est. Dans ce dernier, il ne se reproduit qu’à Prek Toal. L’effectif mondial est estimé à environ 8 700-12 000 individus adultes et est en déclin, il est donc classé dans la catégorie Quasi-Menacé (BirdLife international 2015).

Tendance des effectifs à Prek Toal :
Les Pélicans à bec tacheté se reproduisent généralement lorsque le niveau d’eau est relativement élevé. Ils sont sensibles aux perturbations et arrivent généralement dans la zone centrale au moins un mois avant la reproduction. Le nombre de nids de Pélican à bec tacheté enregistré en 2014 était de 1 803, ce qui est le plus élevé jamais enregistré.

127 à 140cm
poissons
8700 à 12000 adultes dans le monde
1803 nids à Prek Toal
Quasi-menacé

Anhinga à ventre noir

Anhinga à ventre noir est relativement gros et peut atteindre 85 à 97 cm. Le régime alimentaire est presque exclusivement composé de poissons capturés en plongeant. On trouve des Anhinga à ventre noir dans tout le sous-continent indien et en Asie du Sud-Est. L’effectif mondial est estimé à 22 000 individus adultes, elle est en déclin sur la plus grande partie de son aire de répartition et est donc classée dans la catégorie Quasi-Menacé au niveau mondial (BirdLife International 2015).

Tendance des effectifs à Prek Toal :
Progression spectaculaire des effectifs ! Le Anhinga à ventre noir était au bord de l’extinction avec 250 couples en 2001 à plus de 7000 couples aujourd’hui !

 

85 à 97cm
poissons
22000 adultes dans le monde
Quasi-menacé

Ibis à tête noire

À Prek Toal, l’Ibis à tête noire a tendance à se reproduire dans les broussailles touffues, rendant les colonies rarement visibles depuis les plates-formes.
En 2014, 13 arbres nicheurs, 99 nids et 313 poussins ont été recensés. Pour les raisons indiquées ci-dessus, il ne s’agit pas d’une mesure précise de l’effectif.

 

13 arbres nicheurs
99 nids
313 poussins

Pygargue à tête grise

Le pygargue à tête grise est une espèce Quasi-Menacée à l’échelle mondiale qui se raréfie en Asie du Sud-Est et dans le sous-continent indien. Il est étroitement lié aux zones humides d’eau douce.

Prek Toal héberge plus 40 couples, et est considéré comme le site ayant la plus forte concentration au monde de cette espèce.

 

40 couples à Prek Toal

CONTACTEZ-NOUS

House # 0203, Group 8, Phum Wat Damnak, Sangkat Salakamreuk, Siem Reap, Cambodia PO Box 93-118

 

+855 12 832 812 / +855 63 765 506

 

comms@osmosetonlesap.net
osmosefrance@yahoo.fr

 

©OSMOSE - 2019

Made with passion by Cruise Sec Production